Loi Pinel : dans quelle ville investir ?

C’est une question importante à se poser avant d’investir en Pinel. En effet, ce dispositif de défiscalisation immobilière ne concerne pas toutes les villes et régions de France. Il s’agit donc pour le propriétaire de choisir une zone éligible ainsi qu’une ville qui lui permettra d’amortir convenablement son investissement.

Paris et la petite couronne

La capitale et les villes qui composent sa petite couronne constituent la zone A Bis du découpage Pinel. C’est le secteur le plus tendu territoire, c’est-à-dire où l’offre en logement est nettement inférieure à la demande. Outre Paris, appartiennent à cette zone des communes telles que Boulogne-Billancourt, Colombes, Issy-les-Moulineaux, Saint-Denis… Investir en zone A Bis peut être intéressant dans la mesure où les plafonds de loyers et de ressources du locataire y sont élevés et que l’on n’aura aucun mal à trouver des locataires. En revanche, le montant de l’investissement initial sera conséquent en raison de prix au mètre carré élevés.

La Côte d’Azur et les grandes villes de France

Loi Pinel

Le Sud et les rives de la Méditerranée sont aussi réputés pour leurs prix élevés de l’immobilier et la difficulté d’accès à la location. C’est le cas de Nice, Cannes, Cassis… par exemple qui, toutes, font partie de la zone A. De grandes villes hexagonales en font également partie comme Marseille, Lyon, Montpellier ou Lille. Dans cette zone, les prix d’achat sont plus accessibles qu’en A Bis et les plafonds sont intéressants. Sont également concernées par cette zone les villes d’Ile-de-France ne figurant pas en A Bis.

Les villes de plus de 250 000 habitants

Avec la zone A, la zone B1 est particulièrement intéressante pour un investissement locatif en loi Pinel. En effet, elle regroupe des villes attractives et dynamiques de plus de 250 000 habitants telles que Strasbourg, Toulouse ou Bordeaux où les prix de l’immobilier sont abordables, les plafonds avantageux et la demande existante.